Bilan Avril 2021 – Retour aux Romans grâce aux Relectures

Ayant vu d’autres blogs publier des bilans mensuels, j’ai eu envie de tenter le coup ! En plus, aucune chance que ça soit redondant avec mes publications : je ne sais pas si vous avez remarqué, mais il y a généralement un gros décalage entre mes dates de lecture et les dates auxquelles je publie mes chroniques. J’ai lu Ultraviolet en octobre et je n’ai sorti l’article qu’en mars…
J’ai consacré ce mois-ci aux relectures. Ça faisait… Continuer la lecture

Ecrire alors que je suis une œuvre inachevée

personne tenant un carnet d'écriture

Dans Summer Bird Blue, la narratrice se demande si elle peut écrire sur des sujets qui la tourmentent, si elle peut créer alors qu’elle est en train de changer. C’est une question qui a beaucoup résonné en moi : elle m’accompagne au quotidien.
La plupart des histoires sur lesquelles je travaille actuellement sont « vieilles » : je les ai rédigées pour la première fois il y a six-sept ans, au lycée. Depuis, mon style d’écriture a évolué, et je grince des dents devant certaines formulations, mais surtout : moi, j’ai changé. Ce ne sont plus les… Continuer la lecture

Pour qui est-ce que je lis ?

Drôle de question, non ? D’habitude, on me demande plutôt pourquoi…
Mais pour ça, la réponse est évidente : j’aime lire. Pour moi, c’est un peu une autre façon de vivre. D’être tranquille, dans ma bulle, et de vivre des aventures extraordinaires.
Ça n’a pas toujours été une activité solitaire. Ma mère m’a lu beaucoup de livres allemands à voix haute, parce qu’elle savait que c’était plus compliqué pour moi et souhaitait m’encourager. Je l’ai imitée, lisant d’innombrables… Continuer la lecture

En Quête de Romances Ace

…Si je parle ici de romances, c’est parce que je cherchais des livres qui discutent en détail d’asexualité, et où le personnage ace est principal. Et… ça n’arrive presque que dans les romances. Dans les aventures de fantasy/SF, l’asexualité du personnage est tout juste évoquée…
Je me suis rendu compte au fur et à mesure que la représentation que je rencontrais tombait dans des catégories limitées. Pour la plupart, ce ne sont pas des clichés négatifs, c’est plutôt leur récurrence qui m’agace.… Continuer la lecture

Confession : Je lis la fin des livres en avance

J’entends souvent dire que c’est une chose horrible que de lire la fin d’un livre alors qu’on en est qu’au début ou qu’au milieu. Mais c’est quelque chose que je fais, et depuis longtemps ! Et croyez-moi, ça ne gâche pas la lecture, elle est juste différente
Mais quoi ? J’ai écrit un article entier pour expliquer que je ne lisais pas les résumés pour ne pas être spoilée, et maintenant, j’affirme lire la fin des romans ? Oui, ça parait paradoxal au premier abord… mais je ne lis jamais la fin avant d’avoir découvert les premiers chapitres. Ce sont ces premiers instants, la… Continuer la lecture

Invisibilation de la Représentation Aromantique

photo de foule à Milan, avec un trou noir en forme de personne

Quand j’ai décidé de promouvoir la représentation aromantique, j’étais pleine de motivation. Ça me remplit de joie de découvrir des œuvres où je me reconnais, et ça me fait plaisir d’en parler autour de moi, de permettre à d’autres aros de s’identifier à des personnages, et aux zedromantiques de découvrir de nouveaux points de vue.
Et, au fil de mes lectures, de mes échanges, de mes articles, j’ai compris que l’invisibilisation, ce n’était pas seulement l’absence de représentation. C’était aussi la négation de… Continuer la lecture

La Représentation d’Amitiés et Romances LGBTI+

deux mains entrelacées

J’ai récemment regardé les trois premières saisons de The Dragon Prince, et je suis pleine d’enthousiasme à propos de la relation entre tante Amaya et l’elfe Janai. Elles sont dans une situation typiquement romantique – des ennemies qui se sauvent la vie, l’une se retrouve prisonnière de l’autre mais elles fuient ensemble. Amaya dit discrètement à son neveu « elle me trouve mignonne, mais elle refuse de l’avouer… pour l’instant ». Et à la fin, lorsque.… Continuer la lecture

Chroniquer des livres que je n’ai pas aimés ?

Mon frère m’a récemment fait remarquer qu’à force de ne chroniquer que les livres que j’aime, on a l’impression que j’aime tout ce que je lis. C’est vrai que je sépare mes chroniques en 2 catégories : les chroniques dédiées pour mes coups de cœur, les chroniques dans le cadre de challenges pour les livres que j’ai aimés, ou dont je trouve les qualités importantes. Et je ne chronique jamais ceux que je n’aime pas… Continuer la lecture

Pourquoi je ne lis pas de Résumés

C’est un débat que j’ai régulièrement avec un ami qui me conseille des romans : je ne lis pas les résumés. Pour lui, qui s’appuie sur les résumés pour choisir un livre, c’est aberrant !
Cette habitude est, d’une part, le résultat d’une déception. Il y a dix ans déjà, j’avais constaté que les résumés, rédigés par la maison d’édition, cherchaient à vendre et ciblaient un public spécifique. Et pour ça, s’appuyaient sur les éléments familiers d’un roman. C’est logique : les lecteurices cherchent à retrouver les éléments qu’iels aiment. Mais d’un autre côté, ces éléments sont souvent des… Continuer la lecture

Aro Ace : quelle distinction entre aromantisme et asexualité ?

…mais en fait, ça ne reflète pas mon expérience. Je ne m’étais pas posé de questions, mais… mon asexualité et mon aromantisme n’ont vraiment aucun rapport. Même si j’éprouve à la fois aucune attirance romantique et aucune attirance sexuelle, je distingue les deux « absences »… Continuer la lecture