La Vie Vue d’en Bas de Stacey Lee

personne en robe rouge et noire, ruban et chapeau, tenant un parapluie, lisant La Vie Vue d’en Bas de Stacey Lee devant un portail entouré de plantes

Lors du Asian Readathon 2022, j’ai à nouveau consulté les répertoires de Delphreads et Planète Diversité pour trouver des romans en français écrits par des auteurices asiatiques. L’année dernière, j’avais déjà emprunté Parfums d’amour de Stacey Lee sans jamais le lire. J’ai été tentée de recommencer, mais j’ai vu qu’un autre de ses romans était présents sur le répertoire : La Vie vue d’en Bas. Comme souvent… Continuer la lecture

Bandes-Dessinées Saphiques – Histoires Ouvertes : Quand je suis Arrivée au Château et Tout ce qui Reste de Nous

à travers un cadre entouré d'une main, on voit une personne en chemise violette lisant Tout ce qui Reste de Nous de Rosemary Valero O’Connell devant un chemin entouré d'arbres au soleil couchant

Je suis quelqu’un d’assez carré, qui aime les informations précises, les récits clairs, et les choses que je comprends. Je déteste être dans l’incertitude ou le flou. Pourtant, je suis aussi quelqu’un qui aime rêver, réfléchir, interpréter. J’aime les fins ouvertes, parce que ça me permet d’imaginer de multiples suites ! L’équilibre est donc difficile à trouver, mais j’ai récemment lu deux bandes-dessinées qui m’ont fait forte impression, et qui étaient floues et ouvertes à interprétation… d’une manière que j’aime bien, qui stimule mon imaginaire, qui me fait me souvenir longtemps de ces histoires. Il s’agit de Quand je suis Arrivée au Château d’Emily Carrol et de Tout ce qui Reste de Nous de Rosemary Valero O’Connell. Continuer la lecture

Deux livres d’Alice Zeniter : L’art de Perdre et Je suis une Fille sans Histoire

personne en chemise à moitié sortie du pantalon lisant Je suis une Fille Sans Histoire d’Alice Zeniter devant un lac et une plaque métallique

Deux personnes très différentes m’avaient conseillé des livres d’Alice Zeniter : ma mère, d’une part, avait beaucoup aimé L’Art de Perdre, et un ami, d’une autre, m’a encouragée à lire Je suis une Fille sans Histoire – dont j’ai adoré le titre – puisqu’il questionne notre manière de raconter. En tant qu’écrivaine, ça ne pouvait que m’intéresser.

J’ai commencé par Je suis une Fille sans Histoire car il est court – une centaine de pages à peine. J’ai tout de suite beaucoup… Continuer la lecture

Au 5e de M.P. Boisvert

personne en pull rose et pyjama bleu lisant Au 5e de M.P. Boisvert dans un lit avec des coussins bleus

Lorsque j’ai commencé à rechercher des livres avec de la représentation polyA, une personne qui m’est chère m’a conseillé Au 5e de M.P. Boisvert… qu’elle-même n’avait pas lu : c’était une de ses ami·es qui le lui avait conseillé. Du coup, je n’avais pas d’avis dithyrambique de sa part me vantant le livre, et en plus, au vu du résumé, c’était un roman contemporain relatant le quotidien d’une colocation… c’est bien loin des aventures épiques que j’affectionne ! J’ai donc… Continuer la lecture

Amande de Won-Pyung Sohn

personne en chemise à petits motifs qui lit Amande de Won-Pyung Sohn sur un sol en faux plancher

Amande de Won-Pyung Sohn m’a été conseillé en début d’année par une personne qui m’est chère, qui l’avait découvert par l’intermédiaire de BTS, un groupe que nous aimons tous les deux. J’ai généralement envie de suivre les recommandations qu’on me fait, peu importe que l’histoire m’intéresse ou pas, et comme d’autres de ses conseils m’avaient plu par le passé, j’avais bon espoir d’aimer le livre malgré une prémisse qui ne me tentait pas du tout. Il s’agit en effet un roman où on suit Yunjae, un garçon qui ne ressent pas d’émotions en raison d’amygdales atrophiées. J’ai globalement une mauvaise… Continuer la lecture

De Polyamour et d’eau Fraiche de C. Kalkair, E. Hebert & ‎C. Rodríguez

Honnêtement, quand j’ai vu la bande-dessinée De Polyamour Et d’Eau Fraiche dans les rayonnages d’une librairie, j’ai pensé que je ne l’aimerais pas. Ce n’est pas une fiction, et le résumé présentait un trouple composé d’un homme et de deux femmes, ce qui n’était vraiment pas la représentation que je recherchais : certains trouples sont mignons, c’est sûr, mais moi, ce qui m’intéresse, c’est la non-exclusivité, alors voir une relation qui est « comme un couple mono, mais à trois », c’est pas tellement… Continuer la lecture

En Quête d’Albums avec de la Représentation – Homoparentalité

Beaucoup de ces albums sont restés dans ma liste d’albums non chroniqués : en effet, c’est toujours un peu difficile de parler d’œuvres aussi courtes, alors quand je n’ai pas un élément marquant à discuter en long et en large, je les laisse de côté. Mais à force, de nombreux albums sur un même sujet se sont accumulés, ce qui me donne justement l’occasion d’écrire dessus en détail. Comme le titre indique, ce sont des livres avec des parents de même genre.

Mes Deux Mamans est un album qui a pour but d’expliquer l’homoparentalité. On y voit un… Continuer la lecture

Eight kinky Nights de Xan West

personne en pull doux rose lisant Eight Kinky Nights de Xan West dans son lit, avec une couverture violette

J’avais envie d’une lecture facile : scénario prévisible, style et vocabulaire simple – pas de fantasy pour adulte, par exemple – et qui me parle. Je suis tombée sur Eight Kinky Nights de Xan West, une romance hivernale : pour chaque nuit de Chanukah, Leah, une éducatrice sexuelle, donnera à sa meilleure amie Jordan une leçon de BDSM.

Malgré sa simplicité apparente, c’était loin d’être une lecture tranquille : je me suis tellement identifiée aux personnages, leurs réflexions avaient tant d’applications dans ma vie, que chaque chapitre était un moment intense. Je vous préviens… Continuer la lecture

Les oiseaux du temps d’Amal El-Mohtar & Max Gladstone

personne en chemise rose et pantalon violet lisant Les Oiseaux du Temps d’Amal El-Mohtar & Max Gladstone dans un sentier d'arbres et de fougères

J’avais entendu parler de Les Oiseaux du Temps d’Amal El-Mohtar & Max Gladstone sur Twitter, et je dois avouer que ni la couverture – simpliste et dont les couleurs se marient mal – ni le synopsis, ni le titre banal ne me tentaient – « Le machin de machin », c’est vraiment basique comme titre… Le Visage de l’Ombre, La Main de l’Empereur, je pourrais en citer des centaines ! Je ne suis pas non plus très fan de SF, ni de romans épistolaires, alors un mélange des deux ? Très peu pour moi.

Puis j’ai découvert qu’il s’agissait de la traduction de This is How you Lose the Time War, un titre bien plus classe, et que c’était une romance entre ennemies, ce qui est pour le coup mon type de romances préféré ! L’ami·e qui me l’a conseillé a ajouté que c’était très poétique, et que la cohérence des voyages temporels n’avait aucune importance : le focus est plus émotionnel que scénaristique. Tant mieux, car… Continuer la lecture

Trilogie Magie ex Libris de Jim C. Hines

personne en débardeur Klimt lisant Magie ex Libris tome 1 : Le Bibliomancien de Jim C. Hines devant une cheminée

Je me suis procuré la série Magie Ex Libris de Jim C. Hines car j’avais lu qu’elle contenait de la représentation polyA, mais je ne savais pas du tout de quoi il serait question. En commençant à lire Le Bibliomancien, j’ai été ravie de découvrir une magie reposant sur la passion de la lecture ! En effet, dans ce monde semblable au nôtre, certaines personnes peuvent faire sortir des objets des livres qu’elles adorent.

Le narrateur, Isaac, est un membre des… Continuer la lecture