Le Cœur de Neverland de Isabelle Lesteplume

personne en robe avec des lunes et des étoiles lisant Le Cœur de Neverland de Isabelle Lesteplume devant une aire de jeu avec un bateau en bois dans le sable

Quand mon partenaire de lecture a finalement lu Le Beau et la Bête, il a a-do-ré. Ça l’a relancé dans une phase de lecture et il a enchainé avec Le Cœur de Neverland d’Isabelle Lesteplume – un tome indépendant des Contes du Royaume Oublié −, que je n’avais pas encore lu… mais du coup, j’ai eu droit à ses réactions en avant-première. Globalement, l’univers n’était pas à son goût mais il a beaucoup aimé les personnages.

Et il se trouve que moi, je trouve les… Continuer la lecture

Âmes miroirs de Olivia Atwater

personne en manteau lisant Âmes miroirs de Olivia Atwater devant un buisson de fleurs. Tout est en noir est blanc sauf le livre qui est bleu vif

Après avoir adoré L’Encyclopédie Féérique d’Emily Wilde, j’ai cherché à lire des œuvres similaires, et je suis tombée sur Âmes Miroirs d’Olivia Atwater – Half a Soul en anglais. Par un hasard total, celui-ci aussi suit une héroïne neurodivergente : alors qu’elle est enfant, Dora est attaquée par un faë qui lui dérobe la moitié son âme, et elle devient incapable de ressentir des émotions.

Je ne sais pas si je vais réussir à trouver les mots pour parler de ce livre. En un mois, je l’ai lu trois fois. Je l’ai lu la première fois, je me suis couchée, et le lendemain, je l’ai relu d’une traite. Deux semaines plus tard, j’en ai parlé à mes chéri·e·s platoniques, et ça m’a donné une envie brûlante de le relire, ce que j’ai fait dans mon trajet de train. En rédigeant ces lignes, en repensant à Âmes Miroirs, je sens que ça vient de… Continuer la lecture

Alana et l’Enfant Vampire de Cordélia

personne en col roulé lisant Alana et L'enfant vampire de Cordélia, prise dans un système de porte très peu pratique: des barres vertes qui pivotent en formant un sas

Ça fait un bon bout de temps que j’avais acheté Alana et l’Enfant Vampire de Cordélia – je l’avais déjà quand j’ai lu L’Eveil des Sorcières – de lae même auteurice – et il moisissait dans ma pile de livres, comme c’est souvent le cas quand j’achète un roman que je n’ai pas lu.

Mais, enfin, j’étais d’humeur pour de la littérature jeunesse et pour ravaler ma déception résiduelle datant de ma lecture de Tant qu’il le Faudra, et j’ai dévoré Alana et l’Enfant Vampire en un… Continuer la lecture

Le Bleu ne Va pas à Tous les Garçons, Dans ta bulle, nos existences Handies, King Kong Théorie, Nos Amours Radicales : le personnel au service d’un essai

Je lis peu d’essais : généralement, c’est mon entourage qui m’en conseille ou mon club de lecture qui me motive. A chaque fois, pourtant, je trouve ça intéressant ! Au fil du temps, j’ai remarqué que j’ai une nette préférence pour les « essais biographiques » : les récits qui mêlent le parcours de l’auteurice à une analyse plus générale de ce vécu. J’ai aimé un essai comme Sortir de l’Hétérosexualité ou Racisme, mode d’Emploi, mais j’ai beaucoup plus de facilité à lire des œuvres comme Bad Feminist ou Hunger : la narratrice me prend par les sentiments en me racontant son vécu, puis elle… Continuer la lecture

Morwenna de Jo Walton et La Cité des Méduses de Emmi Itäranta : Fantasy d’ambiance

personne recouverte d'un drap bleu lisant La cité des Méduses d’Emmi Itäranta de nuit

J’ai une préférence marquée pour les romans avec des personnages principaux que j’aime, vivant des aventures. C’est mieux si l’aventure est magique mais ce n’est pas obligatoire – ça peut être une romance – : tant qu’il y a de la tension et des péripéties, c’est bon pour moi ! Les deux romans dont je vais parler ne correspondent pas du tout à ça : Morwenna de Jo Walton est le journal intime d’une passionnée de lecture qui, jour par jour, raconte ce qu’elle pense des livres qu’elle lit, tandis que La Cité des Méduses d’Emmi Itäranta est une œuvre atmosphérique dont la narratrice s’efface devant la poésie de l’univers.

L’histoire est racontée par Eliana, une jeune Fileuse qui… Continuer la lecture

Meute de Karine Rennberg

Hermine Lefèbvre avait chanté les louanges de Meute de Karine Rennberg, et, après avoir adoré la quadralogie Le Clan Bennett – un récit rempli d’émotion, d’affection et de loups-garous – j’étais intriguée par un roman dont le titre était « Meute », et dont on m’avait dit qu’il tournait autour de loups-garous. Ce qui m’a fait aimer les loups-garous, c’est justement l’aspect « Meute » : le fait de former une communauté qui n’est pas liée par le sang ou la romance, mais par une profonde… Continuer la lecture

Kamakura Diary et All My Darling Daugters : Mangas Quotidiens des Années 2000 interrogeant la Société

personne en chemise verte nouée lisant Kamakura Diary de Akimi Yoshida allongée sur un tapis de feuilles mortes

Je ne suis pas fan de quotidien, parce que, globalement, je n’y trouve pas assez de suspense pour me donner envie de lire la suite. C’est donc assez rare que j’accroche jusqu’au bout, et puisse faire un retour sur une œuvre complète… mais les mangas Kamakura Diary de Akimi Yoshida et All My Darling Daugters de Fumi Yoshinaga ont pour moi fait figure d’exception !

J’ai beaucoup hésité à rédiger un article sur Kamakura Diary, et initialement, je n’avais pas prévu de le faire : je n’ai donc pas… Continuer la lecture

Josée le tigre et les poissons de Seiko Tanabe & Nao Emoto

personne en robe verte lisant Josée le tigre et les poissons de Seiko Tanabe & Nao Emoto au milieu de feuilles d'automne qui volent

Alors que je visitais une librairie avec l’un de mes chéri·es platoniques, nous sommes tombés sur le manga Josée le Tigre et les Poissons. Il avait vu le film et me l’a chaudement conseillé : il avait bien aimé la représentation handie, car on y suit une jeune femme en fauteuil. N’étant toutefois pas très portée sur les films, j’ai fait comme pour Je Veux Manger ton Pancréas et j’ai lu le manga, qui compte deux tomes.

Josée, le Tigre et les Poissons est une œuvre absolument magnifique. D’habitude, j’essaie de… Continuer la lecture

Celle qui devint le Soleil de Shelley Parker-Chan

personne en tenue rouge lisant Celle qui devint le Soleil de Shelley Parker-Chan devant des arches antiques

Comme je déteste m’interrompre au milieu d’une série, j’attendais patiemment que le deuxième et dernier tome de Celle qui devint le Soleil de Shelley Parker-Chan sorte – en août. Mon club de lecture a ruiné mes plans, en choisissant de lire le tome 1 pour février. Comme de toute façon je serais spoilée par les discussions, autant le lire…

Celle qui devint le Soleil se déroule en 1345 en Chine, alors que les Mongols règnent face à des dissensions de plus en plus fortes. La préface explique le contexte historique réel, avec… Continuer la lecture

L’Espace d’un Instant de Niki Smith

personne en manteau arc-en-ciel lisant L'Espace d'un Instant de Niki Smith devant un buisson jaune et un buisson vert

J’ai lu la bande-dessinée L’Espace d’un Instant de Niki Smith un peu par hasard : je l’ai achetée car elle me permettait d’avoir les frais de port gratuits sur une autre commande. Elle n’était pas chère et le sujet semblait intéressant !

En effet, c’est une œuvre qui se penche sur le PTSD (Syndrome de Stress Post-Traumatique) : après l’agression de sa prof d’art plastique, Manuel, qui était présent, peine à… Continuer la lecture