Femmes & Anti-Racisme : Bad Feminist de Roxane Gay

personne en gilet patchwork lisant Bad Feminist de Roxane Gay devant un mur carrelé

Le TEP BookClub a ce défaut qu’il encourage souvent à lire des ouvrages de non-fiction, alors que je préfère les romans. Le thème de juin m’a quand même permis de lire La Haine qu’on Donne, un roman ado qui me motivait peu parce qu’il avait l’air dur. Mais c’était génial !

Je me suis aussi servie du prétexte du book club pour me pousser à sortir un peu de ma zone de confort, et à lire l’essai Bad Feminist de Roxane Gay.

J’ai l’impression qu’à chaque début de chronique sur une œuvre de non-fiction, j’écris « je n’aime pas la non-fiction… mais ce livre-là était vraiment bien ». A force, peut-être que je devrais arrêter de me méfier de tout ce qui est essai ou biographies !

N’empêche, au risque de me répéter : je n’étais pas particulièrement motivée en commençant Bad Feminist. Et finalement, c’était sympa !

Cette œuvre est plus un rassemblement de réflexions qu’un essai : chaque chapitre aborde un thème différent que Roxane Gay aborde aux travers d’anecdotes tirées de sa vie. Elle utilise son vécu pour réfléchir sur le sexisme, le racisme, la culture du viol, la représentation en littérature, la grossophobie…

On peut donc lire un chapitre de temps en temps, sans perdre le fil si on fait une longue pause. L’intro, où l’autrice explique ses intentions, m’a vraiment donné envie de découvrir la suite !

J’ai commencé à lire sur ma liseuse, ce qui n’est pas pratique pour les – certes rares – notes de bas de page. Elles sont bien utiles quand Roxane Gay raconte ses championnats de Scrabble, puisque je n’y connais rien. Ce chapitre est d’ailleurs très divertissant, et on apprend à mieux connaître la narratrice.

couverture de Bad Feminist de Roxane Gay

J’ai ensuite réussi à l’emprunter à la bibliothèque et j’ai pu lire les notes de bas de page !

Mon appréciation était assez variable. D’un chapitre à l’autre, j’étais plus ou moins intéressée par le thème ou son traitement… ça m’a étonnée de m’ennuyer durant les réflexions sur la représentation dans la littérature. C’est pourtant un thème que j’adore ! C’est peut-être parce que je ne connaissais pas du tout les livres qu’elle cite. Le chapitre sur les anti-héroïnes m’a juste laissée perplexe.

En revanche, j’ai adoré les analyses de films. Alors que je ne les connaissais pas non plus !

Les chapitres sur la culture du viol et sur le racisme étaient eux aussi excellents. Ils se lisaient tous seuls, et je les enchainais sans avoir besoin de la moindre pause entre deux réflexions.

Bad Feminist de Roxane Gay est un bon ouvrage pour aborder le féminisme : il fait référence à de nombreuses problématiques actuelles – même s’il n’est pas si récent – et balaie un large éventail de thèmes. Représentation, grossophobie, trigger warnings, pardon… Il répondra à de nombreuses questions pour celleux qui découvrent le féminisme, et permettra à celleux qui s’y connaissent mieux de lire des idées organisées. Et le point de vue interne, forcément biaisé, permet une lecture fluide dans laquelle on s’implique !

Avertissement : viol collectif, grossophobie, racisme, sexisme

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *