Quadralogie Yasmina de Wauter Mannaert

personne en blouse blanche avec louche lisant Yasmina et les Mangeurs de Patates de Wauter Mannaert devant une statue de taureau

J’ai vu cette bande-dessinée au titre amusant dans les rayonnages de ma bibliothèque, mais je n’avais plus de place sur ma carte d’emprunt : je ne l’ai donc pas prise, mais je me suis renseignée sur Yasmina et les Mangeurs de Patates en rentrant pour voir s’il me motivait. Une aventure écologique et alimentaire avec une héroïne dont la mère est musulmane ? Ça avait l’air très intéressant, et je l’ai empruntée à mon prochain passage.

Yasmina et les Mangeurs de Patates est excellente à tous les points de vue. Dès le début, j’ai… Continuer la lecture

Subtil Béton de Collectif Aggloméré·e·s

personne en chemise bleue lisant Subtil Béton de Collectif Agloméré·es sur un siège découpé dans un arbre, dans la forêt

J’ai commencé la lecture de Subtil Béton avec beaucoup trop d’attentes. Note pour moi-même : arrêter de placer tant d’espoir dans les romans super-militants. Ce que j’aime, c’est les aventures fun, pas les livres qui se gargarisent de leur complexité − et certes, j’ai lu pas mal d’aventures fun avec des messages complexes. Subtil Béton m’avait été présenté comme un récit de révolte collective et associative dans une dystopie française en 2039, avec des personnages ace, polyA, trans… Je m’étais dit que ça me parlerait.

J’ai senti le problème dès le début : un gros déphasage sur… Continuer la lecture

Everything’s Gonna be Okay

poster de Everything’s Gonna be Okay avec des portraits des quatre personnages

Cet article a été difficile à écrire : j’ai regardé les deux saisons de Everything’s gonna be Okay sur plus d’un an, et je me souviens très mal de ce que j’en pensais du début. Mais c’est rare, que je reprenne une série après l’avoir arrêtée depuis une semaine : soit je regarde tout d’une traite, soit je laisse tomber. Everything’s Gonna be Okay est une série de quotidien tranquille, soit l’opposé de ce vers quoi je tends, alors le fait que j’ai regardé les deux saisons jusqu’au bout est un signe qu’elle m’a vraiment plu.

Beaucoup de personnes autistes ont chanté les louanges de cette série, écrite et jouée par des concerné·es, et c’est… Continuer la lecture

La Voie Humide de Coralie Trinh Thi

personne en chemise de dentelle noire transparente et pantalon à bretelles lisant La Voie Humide de Coralie Trinh Thi dans une rue pavée

Ça faisait un bout de temps que je m’étais rendue compte que « Tiens, alors que certain·es de mes ami·es font du travail du sexe, je pas lu de romans qui le dépeigne correctement », et j’avais résolu de rectifier ça. Je n’ai pas pour autant fait de recherche active ! Mais du coup, quand j’ai vu La Voie Humide de Coralie Trinh Thi chez Emmaüs, dont le résumé expliquait que c’était l’autobiographie d’une pornostar française, je l’ai acheté. C’est pratique, les autobiographies, au moins, on sait que c’est écrit par quelqu’un qui a vécu ce dont il parle !

Ce livre était tout simplement extraordinaire.

Dès le début, j’ai été marquée par la façon d’être de Coralie, par ses raisonnements, par son… Continuer la lecture

Un Mariage (un peu) trop Mortel de Jesse Q. Sutanto

Wow. Juste. Wow. Quelle lecture incroyable… J’avais sélectionné Un Mariage (un peu) trop Mortel de Jesse Q. Sutanto pendant le Asian Readathon : il avait l’air amusant ! Mais comme rien d’autre ne me motivait à le lire, ce n’est que quelques mois plus tard que je l’ai commencé, alors que j’étais très fatiguée et que j’avais envie d’une lecture facile et légère.

Je suis tombée sur le livre parfait pour moi, et je l’ai dévoré en une journée : son dynamisme et son humour m’ont fait… Continuer la lecture

Éditions Kinaye : Pilu des Bois et Snapdragon

Les éditions Kinaye m’irritent : leur titre est imprimé à l’envers par rapport aux autres livres de ma bibliothèque, et, alors que toutes leurs bandes-dessinées ont un format similaire, leur hauteur est différente. C’est très très frustrant. Je suis irritée chaque fois que je regarde ma bibliothèque ! Heureusement, comme leurs œuvres sont géniales, je peux les prêter à tout mon entourage et ne pas les avoir trop souvent sous les yeux. Ici, je vais vous parler de mes deux récents coups de cœur… Continuer la lecture

Positive de Paige Rawl

J’avais vu l’autobiographie Positive de Paige Rawl à la bibliothèque, et comme il portait le même titre qu’un roman qui m’avait plu – Positive de Camryn Garrett – il a attiré mon attention. Il parle lui aussi d’une personne séropositive, mais cette fois-ci, les faits sont réels ! Je l’avais donc emprunté… et je ne l’avais pas lu jusqu’à ce que je doive le rendre : la non-fiction me motive peu.

Deux ans plus tard, je suis retombée dessus : allez, nouvelle tentative ! Il a encore trainé dans mes étagères pendant des mois, jusqu’à ce que ma carte bibliothèque soit bloquée : plus le choix, je devais le lire et le rendre. Comme Positive est… Continuer la lecture

Genre Queer de Maia Kobabe

personne en chemise nouée et short bas résille lisant devant un canal bordé de verdure

Une amie m’a prêté la bande-dessinée autobiographique Genre Queer de Maia Kobabe : on y suit son parcours concernant le genre − comme le laissait supposer le sous-titre Une Autobiographie Non-Binaire − mais aussi la romance et la sexualité. Ça commence dans son enfance et se termine au moment de ses études, durant lesquelles ille rédige cette BD. Je l’ai dévorée d’une traite, soufflée. Je ne m’attendais pas à connecter autant au narrateurice ! Je m’y suis beaucoup retrouvée, en particulier sur des éléments que je n’avais lus nulle… Continuer la lecture

Cemetery Boys d’Aiden Thomas

personne en chemise noire brodée et jupe rouge lisant Cemetery Boys d'Aiden Thomas devant un coin de cathédrale

Un ado trans qui vit des aventures avec une magie inspirée de la culture latine, c’est le genre de concept qui m’intéresse directement, alors Cemetery Boys d’Aiden Thomas a attiré mon attention dès sa sortie anglophone. Cependant, comme je donne la priorité aux livres en français, je l’avais laissé de côté jusqu’à ce qu’en juin de cette année, un festival de l’imaginaire queer en propose la lecture. Ça m’a agacée : encore des gens qui ne respectent pas le fait que certain·es lecteurices ne comprennent pas l’anglais ! Mais d’autres personnes avaient vu cette liste et ont suggéré Cemetery Boys pour mon club de lecture. C’est là que j’ai compris qu’en fait, il avait été traduit… En gardant le même titre ! Suite à ça, j’en ai… Continuer la lecture

BD militantes : Manifestante, Un homme est mort, Vivaces

Lorsque j’ai lu la bande-dessinée Manifestante, j’ai très spontanément pensé à en parler dans un article regroupant Vivaces et Un Homme est Mort. J’avais déjà joint ces deux bandes-dessinées évoquant des luttes passées dans un article groupé, que je trouvais un peu court et faible pour être publié. Avec Manifestante, qui parle de militantisme au présent, ça serait parfait, non ?

Non : impossible de retrouver ce que j’avais écrit. J’ai fouillé partout : rien, et pourtant, je me souvenais des recherches que j’avais faites sur Wikipédia pour Un Homme est Mort, j’en étais sûre !

C’est donc assez frustrée que j’ai rédigé cette nouvelle version. Ça fait quelques mois que j’ai lu Un Homme est Mort, mes souvenirs sont assez flou et mon ressenti distant, mais j’espère… Continuer la lecture