Meet Cute Diary de Emery Lee

La chronique de Meet Cute Diary de Emery Lee publiée par Delphreads en mars m’a tout de suite donné envie de lire ce roman. Mine de rien, je lis quand même pas mal de romances, mais elles mettent toujours en scène des narrateurices cis, alors j’avais très envie de découvrir cette histoire avec un héros trans. Sauf que… trahison ! Le livre n’était pas encore sorti.

Je me suis rappelé son existence quelques mois plus tard, et cette fois, c’était bon, il était… Continuer la lecture

Eclat(s) d’Âme de Yuhki Kamatani

personne en haut à motifs abstraits lisant Eclats d'âme de Yuhki Kamatani devant des plantes d'étang aux feuilles blanches

J’ai lu le premier tome d’Eclat(s) d’âme de Yuhki Kamatani il y a longtemps maintenant, debout dans la librairie Violette & Co, parce que je cherchais des mangas avec de la représentation LGBTI+ et qu’on me l’avait conseillé. Je me souviens que j’avais été déçue, que j’avais trouvé ce tome 1 froid et terne. On suit Tasuku, un lycéen qui a envie de se suicider lorsque ses camarades de classe découvrent du porno gay sur son portable, et qui trouve un peu de calme dans « l’association de protection des chats », un club tenu par des personnes LGBTI+ qui restaure des bâtiments délabrés… Continuer la lecture

En Quête d’Albums avec de la Représentation – partie 3

Cette quête n’en finit pas ! Mais il est arrivé un moment où, à vrai dire, elle s’est essoufflée. J’avais épuisé les livres qu’on me conseillait, ou plutôt ceux que ma bibliothèque avait en sa possession. Et acheter des albums, ça revient vite cher…
Je triche donc un peu : j’ai lu Le Fleuve de Claude Ponti il y a maintenant deux ans, car des ami·es l’avaient acheté et me l’ont fait découvrir. J’ai profité d’une visite chez elleux pour le relire.
Je n’ai jamais été très fan de Claude Ponti, je dirais même que j’ai des souvenirs assez cauchemardesques de Pétronille et ses 120 Petits. Les dessins sont complexes et ça… Continuer la lecture

Un Peu Malgré Eux de Becky Albertalli & Aisha Saeed

personne en tenue noire tenant une liseuse avec la couverture de Un Peu Malgré Eux de Becky Albertalli & Aisha Saeed, devant des buissons de roses

Après avoir lu la plupart des romans de Becky Albertalli, je dois dire que je n’avais pas tellement hâte de découvrir sa nouvelle publication, Un Peu Malgré Eux avec Aisha Saeed : ils sont bons, mais le format de l’histoire est similaire d’un livre à l’autre et je n’avais pas particulièrement envie de lire une énième romance adolescente.
Puis je me suis allée chez mes parents, et tous les livres que j’avais empruntés ou achetés pour le NALReadathon étaient loin, restés dans mon appartement. J’ai fouillé ma liseuse, et après avoir… Continuer la lecture

L’esquisse du Bonheur d’Akemi Dawn Bowman

personne en chemise violette et écharpe de La Vague lisant L’esquisse du Bonheur d’Akemi Dawn Bowman devant une fresque murale

Après avoir beaucoup aimé Summer Bird Blue, j’ai découvert que le premier roman d’Akemi Dawn Bowman, Starfish, avait été traduit en français sous le titre L’esquisse du Bonheur. Il fallait que je le lise !
Je ne m’étais pas du tout renseignée sur l’histoire et j’aurais peut-être dû : ce roman aussi aborde des sujets durs et je n’étais pas du tout préparée… Kiko est dans une relation toxique avec sa mère abusive, et les interactions entre elles sont douloureuses à lire. De plus, Kiko a de l’anxiété sociale et je m’identifiais beaucoup aux récits de ses interactions – notamment lorsqu’elle va a une fête – ce qui m’a… Continuer la lecture

Autoboyographie de Christina Lauren

homme tenant une liseuse avec la couverture d'autoboyographie de Christina Lauren devant son visage dans une pièce sombre, tenant la main d'une autre personne. La vitre derrière montre le reflet d'une silhouette masculine

J’ai beaucoup aimé Autoboyographie, mais en discutant avec un ami qui avait adoré aussi, nous nous sommes rendu compte que c’était pour des raisons très différentes ! J’ai déjà publié mon article ici, et voici le sien :
Depuis le début du confinement, l’une de mes amies m’a demandé de lui conseiller des lectures, et j’ai tout de suite été super enthousiaste. J’ai toujours adoré partager mes lectures préférées. Avoir les commentaires d’amis sur des lectures qui m’ont marquées, c’est un peu pouvoir revivre ma première lecture à chaque fois. Et lorsque je me lance… Continuer la lecture

Témoignages intersexes en Bandes-Dessinées

personne derrière un grillage auquel elle est agrippée, tenant une liseuse avec la couverture de Numéro Invalide de Lostmemory

…J’ai vraiment beaucoup aimé – d’une manière douloureuse – leurs discussions autour du genre. C’était brouillon et tellement… juste. Ça reflète ma démarche d’exploration de genre, sauf que c’est sur trois pages au lieu d’un an et demi.
Et juste… ces quelques pages sont un tel… soulagement. Parce que d’une part ce n’est pas si simple… et d’une autre, en fait si, ça l’est.
Je ne peux pas parler comme ça de chaque page, car beaucoup concernent des vécus que je n’ai pas. Mais en tout cas, ça vous donne une idée de à quel point cette BD est intense. Juste ces trois pages, je les ai relues quatre fois. Et à chaque fois, c’est douloureux et réconfortant en même temps… Continuer la lecture

All For The Game de Nora Sakavic

personne en pull et écharpe lisant All for the Game tome 1 : The Foxhole Court de Nora Sakavic devant une haie effeuillée

En l’espace de quelques jours, Imanewreader a présenté la trilogie All For The Game de Nora Sakavic, un groupe de cosplay que j’aime a fait de même, je l’ai vu dans la liste Wikipédia très sélective des livres avec de la représentation asexuelle, et un ami très proche m’a révélé que c’était sa série préférée. Mon envie de la lire était brûlante ! Heureusement, j’ai attendu, et ça a donné le temps à mon ami de m’en dire un peu plus. Visiblement, iel me connait très bien et a su trouver exactement quoi me dire pour que je profite au mieux de cette expérience.
C’est toujours difficile à dire après coup, mais je pense que sans ses paroles, j’aurais abandonné ma lecture au début de… Continuer la lecture

Positive de Camryn Garrett

personne en chemise rose lisant Positive de Camryn Garrett

…C’est raconté du point de vue de Simone, une adolescente noire, bi et séropositive qui a changé de lycée l’année d’avant et qui y a trouvé son bonheur : deux véritables amies et une place dans les coulisses de la comédie musicale Rent – sa passion !
Lorsqu’elle commence à sortir avec Miles, elle découvre dans son casier des messages de menace : elle doit rompre, sinon sa séropositivité sera révélée à tout le lycée.
Il faut savoir que je ne suis pas fan des scénarios avec du chantage : c’est une situation désagréable, et je me retrouve… Continuer la lecture

Anger is a Gift de Mark Oshiro

personne en pull gris lisant Anger is a Gift de Mark Oshiro devant un ciel gris, la photo est prise en contreplongée et la personne a l'air menaçante

J’étais en pleine phase « lecture de romans avec des personnages asexuels » et Anger is a Gift de Mark Oshiro a attiré mon attention : il avait l’air très différent de mes autres lectures du moment.
L’histoire commence sur la rencontre entre Moss et Javier, et le début de leur romance. Le narrateur, Moss, est un jeune noir d’Oakland avec de l’anxiété dont le père a été tué quelques années auparavant par la police. L’ambiance est sombre dès le début, et la tension augmente à la rentrée. Alors que son lycée n’a pas assez de fonds pour le matériel, il a néanmoins de quoi engager un policier qui organise des contrôles « aléatoires » de casier. Il finit par attaquer… Continuer la lecture