Un An de Blog !

J’ai du mal à réaliser, mais ça fait un an que je publie des articles sur ce blog ! Merci beaucoup de me suivre dans cette aventure ! Pour fêter ça, je publie enfin cet article pour vous donner des nouvelles – car oui, j’en avais prévu un pour janvier et la nouvelle année, puis un pour juin puisque c’est la mi-année, et à chaque fois, j’avais soit trop de choses à dire, soit pas assez.

Beaucoup de choses se sont passées, et beaucoup de choses ont changé. Je suis passée de un article par semaine, à deux, puis trois, puis de nouveau un… j’ai eu des phases où j’écrivais beaucoup, des phases où je lisais tellement que je ne faisais plus rien d’autre. Au début je faisais mes études, maintenant je suis en stage… difficile de trouver un équilibre entre mes différentes passions et mon travail !

La grande surprise, ça a été de découvrir pourquoi les gens s’intéressaient à moi. Quand j’ai créé ce blog, c’était pour partager ma passion pour les histoires. Je savais qu’il y avait de nombreux blogs de lecture, alors j’avais toujours une approche personnelle dans mes chroniques – c’est ça qui fait toute la richesse des blogs, finalement : chacun est différent parce que c’est une personne différente qui le tient.

Je pensais qu’on me suivrait pour ça.

Et finalement, mes articles les plus populaires sont… mes articles sur l’asexualité et l’aromantisme. C’est assez amusant, parce que pour moi, mon militantisme aro et ace, c’était un à côté. Ça fait partie de moi, alors bien sûr, j’en parle, mais le but de ce blog, c’était et ça reste la lecture. Mes chroniques représentent énormément de travail, et au début, c’était presque gênant de voir que c’était mon identité, quelque chose que je n’ai pas particulièrement choisi, qui intéressait plus les gens. Alors que j’investissais tellement d’énergie dans mes chroniques !

Mais d’un autre côté, mes articles sur l’asexualité et l’aromantisme représentent aussi beaucoup de travail. C’est d’ailleurs pour ça qu’il y en a moins : c’est très personnel, ça me demande beaucoup plus d’énergie, de relectures et de corrections pour en écrire un. J’ai mis des mois à créer l’article le plus populaire, celui des ressources francophones sur l’asexualité, et je continue de le mettre à jour.

Et les commentaires et réponses que je reçois sont tellement gratifiantes ! J’adore les commentaires sur les livres, parce que c’est ma passion, parce que pour moi, c’est facile d’en discuter. Les conversations sur l’asexualité sont plus intimes, plus fatigantes, mais ça fait aussi tellement de bien de savoir que je peux aider d’autres personnes ace, que je peux faire pour d’autres ce que j’aurais aimé qu’on fasse pour moi. Les articles disponibles en ligne m’ont été d’une grande aide lorsque je me suis découverte, et il n’y en avait jamais assez ! Je suis fière de contribuer à les diversifier.

couverture Six of CrowsCouverture de Positive de Camryn Garrettcouverture Les Faucons de Raverracouverture de Julian est une sirène

Ça restera cependant avant tout un blog de lecture. Ma Masterlist Représentation a aussi beaucoup plu, et heureusement, vu le travail qu’elle représente ! Je réfléchis à modifier la direction que je lui donne, car je ne sais plus trop ce qui compte le plus pour moi : la diversité des auteurices ou celles des personnages ? Celle des personnages m’est plus utile, je me reconnais, ça me fait plaisir. Mais celle des auteurices est plus concrète, c’est un soutien plus direct pour qu’on ait une place dans le monde du livre en tant que personnes marginalisées.

Bref, réflexion en cours.

Une autre belle surprise que j’ai eue cette année a été de retrouver ma passion de la photographie. J’avais pris beaucoup de photos quand j’étais petite, mais en me rendant compte que je ne les regardais presque jamais, j’avais abandonné… en lançant le blog, je pensais qu’illustrer mes articles serait une corvée, une tâche peu passionnante mais nécessaire. Et finalement, j’adore ça ! Chercher le décor et la tenue qui s’accorde avec le livre, retoucher les couleurs, c’est vraiment sympa. En plus, ça me fait découvrir les lieux avec un œil nouveau : quand je me balade, je me demande toujours si tel ou tel endroit pourrait être un bon cadre, et pour quel genre de livre.

Et puis, pour la plupart des photos prises, j’ai une anecdote intéressante à raconter ! Que ce soit la fois où j’ai allongé mon dos nu sur du goudron resté sous un soleil de 35 degrés, les positions hasardeuses que ma mère et moi prenions pour avoir le bon angle, la gymnastique nécessaire quand j’avais pour pied un tabouret de 50 centimètres, la pluie qui arrive toujours au mauvais moment… c’est une véritable aventure !

Voici quelques-unes de mes photos préférées :

(N’hésitez pas à faire un tour sur mon instagram !)

Merci beaucoup pour cette année pleine d’échanges et de découvertes, et rendez-vous au prochain article !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *