Star-Crossed

De Barbara Dee (anglais)

femme en t-shirt star Wars lisant Star-Crossed devant un rideau vert

J’ai découvert ce livre grâce à une suggestion Amazon, et j’ai été enthousiasmée par l’idée d’une romance f/f pour enfants. A ma grande joie, il a été livré deux semaines plus tôt que prévu et je l’ai lu d’une traite, le jour même – alors que je devais écrire mon rapport de stage…

C’est en anglais, mais c’est simple à lire, par rapport à d’autres textes anglophones. J’ai eu un peu de mal à aimer la narratrice au début, je ne comprenais pas très bien ce qu’elle voulait. Mais j’ai adoré les premiers chapitres, qui sont une référence au début de Roméo et Juliette. Dans cette pièce, Roméo, amoureux de Rosalinde, se rend masqué à une soirée de la famille ennemie, pour observer la femme qu’il aime. C’est là qu’il rencontre Juliette…

Dans Star-Crossed, les amies de Mattie la persuadent de se rendre à la soirée déguisée d’une fille qui ne l’aime pas et ne l’a pas invitée, pour observer comment Elijah, son crush, se comporte lorsqu’il ne sait pas qu’elle est présente. Déguisée en Dark Vador, Mattie fait la connaissance de Gemma, une nouvelle élève très jolie…

J’adore les modernisations de contes, de légendes, ou de pièces de théâtre ! Et celle-là est bien faite : on n’a pas besoin de connaître Roméo et Juliette pour apprécier, mais c’est satisfaisant de comprendre la référence.

A partir de la rencontre avec Gemma, j’ai accroché à la narratrice. Alors que je trouve souvent que les personnages d’enfants font plus âgés qu’ils ne le sont, je l’ai trouvée assez mature pour son âge, mais pas trop non plus. Le fait qu’elle pense n’être amoureuse d’Elijah uniquement parce que c’est ce qu’on attend d’elle m’a beaucoup parlé.

La suite colle moins à Shakespeare : au collège, le prof de Français de Mattie monte la pièce Roméo et Juliette, et Gemma est choisie pour jouer la héroïne. Et Mattie aide l’acteur de Roméo…

C’est super mignon – non, non, je n’ai pas lâché plusieurs fois des petits gloussements réjouis, quoi qu’en dise ma coloc, c’est un mensonge – et la relation entre Gemma et Mattie est bien décrite. J’ai cependant trouvé dommage que ce soit quelqu’un d’autre qui se rende compte des sentiments de Mattie avant qu’elle-même ne l’ait remarqué : ça me parait peu réaliste. Je suis out, mais on ne me fait aucune remarque quand j’invite une fille chez moi, alors que mon frère se fait taquiner dans la même situation… l’hétéronormativité est forte, et, particulièrement entre deux filles, une affection forte attire rarement l’attention. De plus, je m’identifiais à Mattie et j’ai trouvé ça très violent que son amie vienne lui dire « tu es amoureuse de Gemma » alors qu’elle-même ne s’en était pas aperçue.

Ceci dit, l’ « aide » proposée par cette amie hétéro est très bien traitée : lorsque l’alliée essaie de pousser Mattie au coming-out, affirmant que c’est mieux pour elle, la narration met en valeur le fait qu’elle ne peut pas comprendre Mattie sur ce point et que ses conseils sont déplacés.

La fin était réjouissante et bien amenée. J’ai vraiment passé un bon moment avec ce livre, très joyeux et mignon. C’est une histoire lesbienne classique, le tout début d’un premier amour, et je ne recherche pas particulièrement ce genre de scénario. Mais je pense que c’est un excellent roman pour enfants.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *