Dans un Rayon de Soleil de Tillie Walden

personne lisant Dans un Rayon de Soleil de Tillie Walden devant un lever de soleil enroulée dans un plaid

J’avais beaucoup entendu parler de la bande-dessinée Dans un Rayon de Soleil de Tillie Walden, mais comme elle coûte 29€ – un prix normal vu l’épaisseur, que je ne suis pas prête à débourser pour une œuvre inconnue – je n’ai pas insisté.

Puis j’ai découvert qu’elle était disponible en ligne sur le site de l’autrice – en anglais, du coup. Je lisais peu sur ordinateur ces derniers temps, mais lorsque mes cours ont repris sous la forme d’un séminaire, c’était l’occasion idéale ! Mon équipe finissait toujours en avance, et, estimant que sortir un roman aurait été peu discret – finalement, deux autres membres de mon équipe l’ont fait – j’ai décidé de lire sur mon ordinateur. J’ai ouvert le site d’On a Sunbeam et j’ai plongé dans l’histoire.

Lire en cours était un contexte idéal pour cette bande-dessinée : le début met du temps à s’établir, mais comme je n’avais rien d’autre à faire, j’ai continué. Dans le futur, une équipe de construction voyage de planète en planète pour restaurer des bâtiments… C’est à la fin du chapitre 5 que je suis réellement rentrée dans l’histoire. Je m’étais habituée à la couleur des dessins – on dirait du noir et blanc, alors qu’il y a beaucoup de couleurs, c’est difficile à décrire – et j’avais retenu les prénoms des personnages : Alma, qui dirige une équipe de reconstruction de monuments, Char, sa compagne et la pilote de leur vaisseau spatial en forme de poisson, Jules, la nièce d’Alma, ado rebelle, Elliot, technicien·ne non-binaire qui ne parle pas, et l’héroïne, Mia, fraichement arrivée dans l’équipe. On a régulièrement des aperçus de sa vie d’avant, dans l’école où elle est tombée amoureuse de Grace, une nouvelle élève au passé mystérieux. Le chapitre 5 est d’ailleurs un tournant dans leur relation : Mia, au caractère impulsif et irresponsable, se bat pour aider Grace et je me suis investie dans leur relation. Le chapitre 6 m’a emportée par la beauté de ses dessins. Il n’y a pas le moindre dialogue, ce qui crée une bulle de douceur autour des deux jeunes filles.

Le mystère est présent à travers de nombreux non-dits : on sait qu’il y a un lien entre Char et l’école d’où vient Mia, on sait qu’Elliot a un passé trouble, et que Grace cache de nombreux éléments de sa vie. Et comme on voit le présent, où Mia est seule, on se doute que sa relation avec Grace ne sera pas que douceur.

Les membres de mon équipe de travail m’ont interrompue, en utilisant la seule technique qui fonctionne pour me faire arrêter une lecture sans grincer des dents : parler de livres. C’était cool, mais le lendemain, j’étais contente de continuer Dans un Rayon de Soleil sans interruptions.

La tension grimpe au fil des pages. On découvre le passé de Grace, les conséquences des erreurs de Mia lui retombent dessus. Et pourtant, la bande-dessinée reste douce. Même lorsque les membres de l’équipe sont poursuivi·es, même lorsque j’étais au bord des larmes suite à un évènement tragique entre Mia et Grace. On est comme dans un cocon.

page de Dans un Rayon de Soleil de Tillie Walden, avec deux filles de dos se tenant la main devant un paysage orangé

La fin m’a bouleversée, il y avait tant d’émotions ! Je suis allée acheter Dans un Rayon de Soleil le soir même. Les dessins sont magnifiques, ils m’évoquent un coucher de soleil, blottie contre quelqu’un qu’on aime. C’est peut-être grâce à eux que l’atmosphère est si apaisante…

Je suis déçue par la traduction française, qui a décidé de mettre le pronom « iel » entre guillemets. Ça m’a moins dérangée, mais j’ai quand même relevé une utilisation inconsistante et incohérente du masculin : la plupart du temps, c’est le féminin pluriel qui est utilisé – logique, vu l’univers – mais deux-trois masculins pluriels trainent par-ci par-là, comme si la traductrice avait oublié.

Je n’ai pas pu m’empêcher d’en relire certains passages, et j’ai hâte de la relire en entier. Je ne suis pas fan de romances, et la romance est « classique », avec les quiproquos, un évènement poignant et tragique, et l’aventure pour retrouver Grace… mais c’est une relation saine – avec une discussion de consentement – qui m’a beaucoup touchée. Les décors sont splendides, et le groupe de personnages très attachants. Cette lecture m’a remuée et j’espère qu’elle emportera d’autres lecteurices.

Avertissement : transphobie

Une réflexion sur « Dans un Rayon de Soleil de Tillie Walden »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *