The Cybernetic Tea Shop

de Meredith katz

personne en débardeur avec des notes de musiques, lisant The Cybernetic Tea Shop dans un fauteuil, une tasse à la main

Je ne suis pas une grande fan de nouvelles : je n’ai pas le temps de m’attacher aux personnages, alors que c’est ce qui compte le plus pour moi. J’étais donc déçue en ouvrant l’ebook de découvrir que The Cybernetic Tea Shop était si court. Mais bon, avec un titre pareil, impossible de résister. L’anglais est un peu plus difficile à comprendre que dans les romans YA moyens, mais je n’ai pas eu trop de difficultés.

Je me suis attachée aux deux narratrices en quelques pages. Les échanges entre Clara, une mécanicienne, et son oiseau-robot Joanie m’ont bien fait sourire ! Sal est plus mystérieuse, plus calme, c’est l’une des dernières androïdes et elle tient un salon de thé depuis des siècles.

L’univers futuriste est tellement bien construit ! Le roman fait 65 pages, mais en termes de richesse de l’Histoire de l’univers, les technologies… j’ai eu l’impression de lire un pavé.

Le scénario est simple, Clara et Sal se rencontrent, se plaisent, passent du temps ensemble. C’est la complexité de l’univers qui permet d’approfondir cette histoire, en lui donnant du contexte. Les androïdes sont haï·es par les humains et Sal est en danger, mais refuse de déménager, en souvenir de son ancienne propriétaire.

Il n’y a pas de grandes scènes d’action, mais les émotions sont là. La romance est toute douce, le consentement et les rapports de pouvoir sont discutés : Clara est mécanicienne et pourrait modifier Sal sans que celle-ci ne s’en rende compte. Mais elles travaillent leur confiance mutuelle, et ça renforce leurs liens.

C’est un cliché d’avoir un personnage asexuel qui soit aussi un robot, mais ça ne m’a pas du tout dérangée : Sal est très attachante, et ses émotions tout à fait humaines. Les clichés sont rarement un problème lorsqu’ils ne sont pas utilisés pour se moquer ou diminuer un groupe de personnes…

J’étais très triste de découvrir qu’il n’existait pas en papier, et, en décembre dernier, j’ai pris la décision d’imprimer la version epub pour pouvoir le faire lire à mes proches réfractaires aux liseuses. Et, deux jours après que j’ai commencé le formatage, Meredith Katz a annoncé qu’elle allait commercialisait la version papier ! Un superbe cadeau de Noël, que je me suis immédiatement procuré. Ma mère en a profité pour le lire.

C’est une jolie petite romance dans un univers futuriste bien développé en quelques pages. Il est tout petit, il est tout mignon, avec un titre absolument génial… qu’attendez-vous pour le lire ?

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *