Mes Livres Ace Préférés

L’année dernière, j’ai utilisé le fait que j’avais lu beaucoup de livres avec de la représentation asexuelle – 60 ! – pour réaliser un article-bilan qui critiquait cette représentation. Cette fois-ci, je choisis de vous proposer un bilan plus positif en vous présentant mes livres ace préférés. Comme je fais des chroniques des œuvres que j’aime, vous pouvez les trouver en explorant le tag « personnage ace », mais je me disais que ce serait une bonne idée de centraliser.

Une romance hilarante et pédagogique : Upside Down de N.R. Walker

Upside Down est le roman parfait pour expliquer ce qu’est l’asexualité tout en passant un excellent moment. L’histoire est remplie d’humour, et les explications détaillées ne ressemblent jamais à un power point car elles sont bien intégrées au récit : les deux héros sont ace et se rencontrent à un groupe de parole, c’est donc l’occasion parfaite de discuter asexualité. → Ma Chronique

De la fantasy poétique et émotionnelle : Every Heart a Doormway de Seanan McGuire

Ce roman est génial pour de nombreux aspects – l’écriture poétique, l’originalité du concept, la complexité des réflexions – mais aussi pour sa représentation ace. D’habitude, en fantasy, l’asexualité des personnages est à peine évoquée, mais ici, elle est intégrée au récit de manière très naturelle. → Ma Chronique

Un univers de science-fiction complexe : The Cybernetic Tea Shop de Meredith Katz

Cette courte novella présente pourtant un univers très riche et détaillé, qui m’a d’autant plus fait apprécier les personnages et leur romance. Peu d’explications de l’asexualité, mais une exploration du consentement sous diverses facettes, que j’ai trouvé très touchante. Je l’ai déjà relue plusieurs fois ! → Ma Chronique

Des personnages complexes pour s’identifier : All For The Game de Nora Sakavic


Voici le complet opposé d’Upside Down : dans All for The Game, le terme « asexualité » n’est même pas évoqué, et on n’a aucune explication. L’identité du personnage est là dans ses pensées, dans son décalage. Un·e lecteurice qui n’a jamais entendu parler d’asexualité n’en ressortira pas avec davantage d’informations, mais je me suis tellement identifiée au personnage ! C’est une vision réaliste et nuancée de l’asexualité, où tout n’est pas clair, où le personnage ne comprend pas vraiment, ne distingue pas vraiment son asexualité de son passé et des traumas qu’il a vécus, ne conteste pas forcément l’acephobie à laquelle il est confronté. Et puis, il n’y a pas qu’au niveau de l’asexualité que c’est une série nuancée ! → Ma Chronique

Une romance loufoque, et en français pour une fois : Comment se Comporter comme une Personne Normale de T.J. Klune

Vous avez remarqué ? Il y a si peu de romans en français… j’espère que par la suite, c’est quelque chose qui s’améliorera, mais en attendant, il y a déjà cette romance quelque peu absurde, qui m’a beaucoup fait rire. → Ma Chronique

Pour se rappeler que ce n’est pas une mode : Jude l’Obscur de Thomas Hardy

Je n’ai personnellement pas adoré ce roman, car je ne suis pas fan de classiques. En revanche, je ne regrette pas de l’avoir lu : ça fait plaisir de voir qu’en 1895 déjà, on parlait d’asexualité. Et puis, pour moi qui m’intéresse à l’Histoire, j’ai aimé analyser la représentation et voir l’évolution depuis. → Ma Chronique

C’est difficile de remplir cette liste : parfois je trouve un roman avec de bons personnages ace, mais le scénario m’ennuie, et il est alors dur à conseiller. Et, au contraire, il y a des livres au scénario passionnant dont la représentation ne m’a pas convaincu − ou alors, elle était insignifiante. J’espère que la variété des représentations augmentera, et que je trouverai davantage de romans coup de cœur. Et qu’ils existeront en français !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.