Websérie All For One

Après avoir adoré Twincidents, j’avais envie de découvrir d’autres modernisations, et je me suis souvenu que la personne qui m’avait conseillé Carmilla avait aussi recommandé une websérie qui modernise Les Trois Mousquetaires : All for One, elle aussi disponible sur Youtube.

Dorothy tient de la glace contre son front, l’air énervée, avec le titre de la websérie All for One dans un coin

La première image de Dorothy Castelmore nous la montre blessée : en effet, elle a tendance à utiliser ses poings avant sa tête et à toujours se retrouver dans des bagarres. Elle vient d’arriver à l’université et son rêve est de rejoindre la sororité féministe Mu Sigma Thêta − souvent appelée MST, un acronyme pour le moins malheureux – dirigée par Anne Bonnacieux et Jeanne Tréville.

Alex, Ariana et sa copine Portia sont trois membres de cette sororité, et lorsque Dorothy découvre que l’ex d’Anne Bonnacieux la fait chanter, elles décident de tout faire pour la sauver.

Il y a beaucoup de personnages – et encore, je ne vous ai parlé ni de Miller, le nouveau copain de Dorothy, ni de Rochefort, son ennemi juré, ni de Constance Bonnacieux, coloc et crush de Dorothy – mais c’est amené de sorte à ce qu’on comprenne leurs relations et leur personnalité.

All for One n’est pas sous forme de vlog mais d’appels en ligne : Dorothy discute à distance avec des ami·es. L’idée est bonne, mais c’est dur de suivre à la fois les dialogues oraux entre les personnages présents à l’écran et les messages envoyés en parallèle par les ami·es virtuel·les. Surtout que je devais lire les sous-titres… bref, j’ai manqué la plupart des messages, mais ils ne m’ont pas semblé essentiels.

Dorothy a mis un grand chapeau et les commentaires lui déconseillent de le garder

J’étais très enthousiaste au début, mais au fur et à mesure, je découvrais de plus en plus de défauts à mes personnages préférés, Dorothy et Ariana, qui ont tendance à foncer sans se préoccuper des autres, et blessent à peu près tout le monde au passage. La sévère Alex exagère souvent, mais au moins, elle se soucie de ses amies !

Quant à Portia, c’est finalement elle que je préfère, et ça a rendu l’arc narratif qui l’entoure très douloureux. Elle est présentée comme naïve et simple d’esprit, puisqu’elle n’aime pas l’idée de se venger de Rick et ne comprend pas les expressions idiomatiques. Si j’ai cessé d’aimer Ariana, c’est en voyant à quel point elle était condescendante avec sa copine, la traitant comme une idiote et une enfant. C’était un vrai soulagement lorsque Portia a décidé que la coupe était pleine, et que son ignorance ne faisait pas d’elle une idiote. Le seul problème, c’est que du coup, elle a quitté le groupe, m’abandonnant avec Ariana, Dorothy et Miller…

Bon, j’ai lu le livre, et même si ça fait longtemps, je me souvenais encore de qui trahissait les Mousquetaires, et j’attendais ce moment avec impatience. C’était aussi vraiment cool, après les avoir vus se déchirer, d’assister à la réconciliation des personnages, à leurs efforts pour être de meilleures personnes. Ariana s’excuse, Portia ne se laisse plus marcher sur les pieds…

Tout le groupe de la websérie All for One regarde l’écran avec des expressions variées et le commentaire leur souhaite bonne chance

J’étais donc de super humeur en commençant la saison 2 et… wow, je ne pensais pas qu’une situation pouvait tourner mal aussi vite. Le scénario m’est familier : c’est la campagne électorale pour la présidence de la sororité.

J’attendais avec impatience l’entrée en scène d’Anne Bonnacieux, portée aux nues dans la saison précédente, et… dès sa première phrase, je l’ai trouvée manipulatrice. Suite à sa rupture, elle demande à rejoindre la campagne pour défoncer son ex.

On pourrait croire que voir la campagne sombrer dans une lutte d’égos est horrible à voir, mais ce n’était pas ça le plus douloureux. C’était de voir Anne semer la discorde au sein de sa propre équipe, démolissant l’estime de soi de Portia, tentant de briser le couple de Dorothy ainsi que toutes ses amitiés afin qu’elle se consacre uniquement à son travail…

Dorothy a l’air épuisée, Portia lève les yeux au ciel et Anne les foudroient d’un air inquisiteur, tandis que le commentaire compare l’ambiance à celle de Mean Girls

Et vraiment, j’ai eu peur que ce soit juste du drama artificiel, ne servant qu’à créer de la tension. J’ai sauté quelques épisodes, regardé la fin… et les personnages y parlent de santé mentale, de thérapie, d’abus, de diagnostics… ouuuuf !

Rassurée, j’ai pu reprendre la série dans l’ordre chronologique, me réjouissant lorsque Dorothy pose enfin ses limites. Tout ne se règle pas d’un coup, mais ce premier pas lui permet de discuter avec Henry et Tréville du comportement d’Anne…

extrait du journal télévisé de la campagne annonçant Henry comme vice-président, Portia a l’air choquée

Le retour d’Alex, qui avait traversé des épreuves très dures en saison 1, va permettre d’ouvrir la discussion autour de la santé mentale : avec l’aide de Dorothy qui lui parle de son parcours pour vivre avec l’ADHD, elle finit par être diagnostiquée avec un PTSD sévère. Ces quelques épisodes sont horribles car ils impliquent une confrontation avec le mec qui a abusé d’elle, mais derrière, les discussions avec Dorothy sont très réconfortantes.

J’ai trouvé ça vraiment cool que la websérie plonge à bras le corps dans le thème de la santé mentale. Je ne saurais pas dire si c’est bien traité, mais en tout cas, ça dénonce l’absence de soutien médical et la stigmatisation…

All for One est très intense émotionnellement, presque insoutenable parfois, mais c’est aussi génial de voir les personnages s’en sortir et apprendre de leurs erreurs. Ça vaut le coup de s’accrocher !

Avertissements : relations et personnages abusifs, mention de suicide (certains épisodes contiennent les avertissements au tout début)

 

Une réflexion sur « Websérie All For One »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *