Les Romans Préférés de mon Enfance

Aujourd’hui, j’ai beaucoup de mal à répondre quand on me demande quels sont mes romans préférés. Il y en a tant ! Mais quand j’étais jeune, mes coups de cœurs étaient clairs, c’étaient les livres que j’avais relus plus de fois que je ne pouvais le compter, et qui m’emportaient même si je les connaissais par cœur…

Je vais donc vous parler de ces romans qui ont illuminé mon enfance, et que je relis encore avec beaucoup de plaisir.

Le Livre des Etoiles d’Erik L’Homme

couvertures du Livre des Etoiles

Au départ, c’est à mon petit frère que ma mère a recommandé cette trilogie qu’elle avait aimée, alors que j’étais en CM2. Mais comme il galérait à la lire, je l’ai lue aussi… et c’était génial ! Le Pays d’Ys, détaché de la Bretagne, est un monde parallèle entre le monde Certain – le nôtre – et le monde Incertain – rempli de monstres. Guillemot, un jeune garçon, rêve de devenir Chevalier… mais il sera choisi comme apprenti Sorcier.

Guillemot et ses ami·es sont attachants, l’aventure dans le monde Incertain est pleine de rebondissements, le mystère plane – qui est le père de Guillemot ? Qui est l’Ombre qui s’en prend aux sorciers ? – il y a beaucoup d’humour, l’univers fait rêver, tout n’y est pas blanc ou noir et la fin est bien plus complexe qu’un « et ils vécurent heureux ». Ça a été un coup de cœur et la trilogie est longtemps restée ma préférée : je la lisais une à deux fois par an !

Artémis Fowl d’Eoin Colfer

couvertures Artémis Fowl

Quand on me demandait mon livre préféré, j’hésitais toujours entre celui-là et Le Livre des Étoiles. Je l’ai lu en 6e, et j’ai tellement adoré ! Le héros, Artémis, est un génie machiavélique de douze ans, qui découvre l’existence des fées et décide d’en enlever une pour demander une rançon. S’ensuit un duel entre les stratèges des elfes et Artémis, qui a toujours un coup d’avance… c’est génial, et les tomes 2 et 3 sont tout aussi excellents.


L’histoire peut se terminer au tome 3, mais l’auteur a écrit une suite. J’étais tellement impatiente de la lire que j’ai lu le tome 5 – ma meilleure amie avait emprunté le 4 juste sous mon nez. J’avoue avoir moins aimé les tomes 4 à 8 – je me suis terriblement ennuyée dans le tome 7 – mais ça reste une excellente série.

A comme Association d’Erik L’Homme et Pierre Bottero

couvertures A comme Association

Petit bon dans le temps : j’avais grandi, et les livres d’Erik L’Homme aussi. En 3e, j’ai découvert A comme Association, co-écrit par Erik L’Homme et Pierre Bottero. L’histoire m’a plu, sans plus – dans le tome 1, Jasper affronte des vampires qui se livrent à un étrange complot – mais les personnages ! J’avais l’impression de lire mes pensées tellement la narration de Jasper était proche de moi. Et j’adorais son humour…

Il est membre d’une association qui lutte contre les créatures maléfiques, tout comme Ombe, dont les tomes sont rédigés par Pierre Bottero. Cette histoire est devenue ma nouvelle série préférée, au point que mon frère et moi l’avons fait lire à mon père – qui lit si lentement qu’il faut bien choisir les romans qu’on lui conseille.

Percy Jackson de Rick Riordan

couvertures Percy Jackson

Le tome 1 a été offert à mon frère alors que j’étais en 3e. La couverture était une photo du film, dont j’avais entendu parler : je n’avais pas du tout envie de lire ce livre qui avait l’air ridicule et cliché au possible. Ma mère l’a lu, l’a adoré. J’ai refusé de le lire et j’ai lu un des autres cadeaux de mon frère. Ma mère m’a dit : « ne sois pas ridicule, tu lis si vite, tu pourrais essayer ». Je me suis dit que je pouvais lire le début… et c’était génial ! Là aussi, c’est la narration qui m’a happée, l’humour de Percy qui me faisait sourire tout au long du livre. Il découvre qu’il est le fils d’un dieu grec et qu’on l’accuse d’avoir volé le Foudre de Jupiter, et part en quête du véritable voleur. Moi qui adore la mythologie grecque, j’étais ravie de toutes les références et clins d’œil.

L’aventure est dynamique, avec de bonnes retournement de situations, des personnages attachants, et mieux encore : les relations sont sincères et bien retranscrites. Dès le tome 1, on ressent tout l’amour entre Percy et sa mère, et sa camaraderie avec son meilleur ami Grover. Même s’ils passent peu de temps ensemble, on comprend ce que Percy éprouve envers Luke : l’admiration pour un « frère » aîné. La dynamique entre Percy et Annabeth sera développée tout au long des cinq tomes, et j’avais l’impression de connaître tous ces personnages, et de pouvoir être amie avec eux.

Le tome 1 reste mon préféré, mais les quatre autres sont excellents eux aussi. Ils apportent leur lot de nouveaux personnages attachants : Tyson – là aussi, une super relation entre frères – Nico, Rachel…

Je pourrais encore parler pendant des heures de cette série – alors que j’en ai déjà parlé dans un article –, des films que j’ai imaginés, des idées que ça m’a donné pour mes livres… Ce n’est que partie remise, je compte bien la chroniquer lorsque le dernier tome des Travaux d’Apollon sortira !

Encore aujourd’hui, je considère ces romans comme mes romans préférés. Certes, j’en ai découvert d’autres que j’ai trouvés mieux, peut-être… c’est difficile de comparer, car ces romans de mon enfance, je les ai lus tellement de fois ! Mes nouvelles lectures ne pourront jamais les rattraper sur ce point-là. Les avez-vous lus, vous aussi ? Quels sont les romans que vous adoriez lorsque vous étiez jeunes ?

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *