Et Ils Meurent tous les Deux à la Fin

homme tenant une liseuse avec la couverture de Et Ils Meurent tous les Deux à la Fin, de nuit

…J’ai toujours fui les fins malheureuses, elles ont le don de bien trop m’affecter. Alors évidement, un livre qui a pour titre « Et Ils Meurent tous les Deux à la Fin » n’aurait jamais dû faire partie de mes lectures…
Il m’a été conseillé par Elaine et le résumé m’avait vraiment attiré. L’histoire se passe dans une société similaire à la nôtre… à une différence près. Un organisme, Death-Cast, connait chaque jour le nom de ceux qui mourront prématurément durant les prochaines 24H et appelle chacune de ces personnes pour les prévenir que leur dernier jour est venu… continuer la lecture

Book Club Cordélia : Heartstopper

Pour être honnête, j’ai eu du mal avec les dessins : en noir et blanc, un peu tordus et tremblotants… mais j’avais aimé Silence Radio de la même autrice, alors je lui ai donné une chance, et au bout de quelques pages, j’avais accroché à l’histoire. Charlie, personnage anxieux, ouvertement gay, qui a tendance à trop réfléchir, tombe amoureux d’un camarade de classe : lire la suite

Swift et le Chien Noir

femme en robe à carreaux brandissant une liseuse avec la couverture de Swift et le Chien Noir, au milieu de la fumée, tenant une montre à gousset

A la fin du premier chapitre, je me suis dit : « ce roman va figurer parmi mes romans préférés ». En effet, dans un univers steampunk, il raconte la suite des classiques histoires d’enfants-rebelles qui viennent à bout d’un tyran – Katniss, Harry Potter, Percy Jackson et tant d’autres. On les imagine heureuxses pour toujours ? Pas vraiment. La guerre en a traumatisé plus d’un·e, et une démocratie, ce n’est pas si facile à mettre en place. lire la suite

Diversité en Litté Partie 2

personne en costume, devant le soleil couchant, brandissant sa liseuse avec la couverture de Passing Strange

Le challenge diversité en litté se poursuit – la partie 1 est ici. Je m’intéressais aussi aux lectures des autres, et je me suis vite rendue compte que beaucoup lisaient en anglais. J’aime bien lire en anglais moi aussi, mais souvent, ce sont des livres que je peux moins facilement recommander… et comme j’adore partager mes lectures, je préfère attendre la… lire la suite

Semaine à Lire – bilan décembre 2019

femme en costume beige lisant Manderley Forever devant une rivière et une forêt sauvages

J’étais très confiante au début, le vendredi, refusant de considérer qu’avec les fêtes de Noël et la présence de ma grand-mère, j’aurais sans doute peu de temps pour lire. J’ai mis sept romans sur ma pile à lire, des romans que j’avais achetés puis laissés chez mes parents. Il y avait pas mal de biographies dans cette pile : j’avais commencé à lire des (auto)biographies en février 2019, avec En nous Beaucoup d’Hommes Respirent de Marie-Aude Murail. Comme je m’y attendais, c’était « intéressant » : lire la suite

Pumpkin Autumn Challenge 2019 – Bilan – Partie 2

femme lisant Dysfonctionnelle d’Axl Cendres dans une bibliothèque vieillotte

La suite de mon bilan du Pumpkin Autumn Challenge ! J’avais commenté mes lectures des deux premiers menus en partie 1, et c’est parti pour les ouvrages restants ! J’ai eu envie de lire Emma, sa Cousine et Moi dès que j’ai vu qu’il était approuvé par le Lobby LGBT – et les commentaires m’ont bien encouragée ! Je ne vais pas en dire beaucoup sur lui car il est très court, mais… lire la suite

Pumpkin Autumn Challenge 2019 – Bilan – Partie 1

Entre des rochers, dans la brume, femme en sarouel coloré lisant La Sirène & La Licorne d'Erin Mosta

Mon tout premier challenge à thème se termine ! Il s’agit du Pumpkin Autumn Challenge, créé par Guimause. Comme j’aime la fantasy, j’ai bien fini par tomber sur des vampires, et parmi tous ces romans-là, mon préféré est Révolution avec une Vampire de Lizzie Crowdagger, que j’ai commencé dans le métro. Ce n’étaient pas les meilleures conditions de lecture, surtout que je ne suis pas très portée sur les nouvelles : elles ne font que… lire la suite

Aux Petites Heures de la Nuit et Marathon Men

femme en tailleur démodé lisant Aux Petites Heures de la nuit dans une cave mal éclairée, une loupe à la main

La première fois que je me suis inscrite sur Twitter, j’ai découvert Flo Renard, qui illuminait mon fil avec ses salutations matinales. Je n’avais jamais lu de roman auto-édité avant, et j’ai commencé par Aux Petites Heures de la Nuit : le titre m’avait séduite. Je n’avais pas encore de liseuse à l’époque, alors c’était sur ordi, dans les transports. Malgré ce support peu optimal, j’ai vite accroché à l’histoire, aux personnages surtout. lire la suite